Articles les plus consultés

vendredi 13 janvier 2017

Apprentissage, Education, Sélection?

Voilà une bonne question!

Evidemment je ne peux que donner une "opinion"...Il faudrait expérimenter...

1) Dans un réservoir avec des truites domestiques qui sont relâchées systématiquement, on peut imaginer qu'à force d'être "piquées" les truites apprennent à éviter les leurres,appâts et mouches qui piquent.....Si les truites ne sont pas relâchées comme dans les "pêches à la truite" elles restent faciles...

2) Dans une rivière française (truites farios) où la pêche existe depuis "la nuit des temps" (à la main, à la ligne), j'imaginerais bien que parmi la population de truites il existent des truites typées "timides" et d'autres typées "agressives", je pourrais facilement imaginer que les typées "agressives"  qui par voracité et audace sont moins peureuses et sautent sur tous les appâts qui se présentent seront avantagées s' il n'y a pas de prédateurs (loutres, hérons pêcheurs) et seront désavantagées s' il y a des prédateurs et une pression de pêche importante. Je dirais donc  que les "timides" farios ont pu léguer leur gènes plus facilement que les "audacieuses". Aujourd'hui il ne serait pas étonnant de voir dans nos rivières une majorité de truites qui y regardent à 2 fois avant d'attaquer un leurre...
3)  La fario (si on la compare aux Arcs et Cutthroat des USA) est très  timide, elle se tient plus facilement à proximité de sa cache, elle est souvent sous les blocs plutôt qu'en pleine eau..Son comportement est souvent capricieux, peu prévisible...Elle est en même temps beaucoup plus carnassière et dévore allègrement vairons chabots et alevins...
En fait j'aime bien comparer son comportement à celui d'un chat, à la fois si peureux et un si terrible prédateur qui joue avec ses proies... (j'adore les chats et les truites).....

4)  Enfin une dernière hypothèse, pourrait être, qu'il semble que les truites actuellement se nourrissent moins en surface (disparition massives d'insectes, dérangement, modification des débits?) ...La pêche en nymphe est de l'avis de beaucoup plus productive que la sèche...le toc que la surprise en surface... Donc nos truites farios ne sont elles pas plus souvent qu'avant "câlées" sous les blocs, dans leur refuge... ?

5) Sinon en conclusion j'ai du mal à admettre une possibilité d'apprentissage et surtout que les adultes puissent transmettre à leur descendance par apprentissage l'aptitude à se méfier des leurres....par contre il semble admis que selon les années, la journée la saison telle couleur est plus attractive ou repoussante (l'orange couleur des oeufs? le vert couleur de la boule d' oeufs de trichoptères (je crois?).....

dimanche 27 novembre 2016